Archive de mots clefs pour Café filtre

Le café, c’est pas sorcier. Dédicace le dimanche 9 octobre chez Hexagone Café.

Le café, c’est pas sorcier

Ça y est. Nous y sommes. Le livre “Le café c’est pas sorcier” coécrit avec mon ami Chung-Leng Tran et merveilleusement illustré par Yannis Varoutsikos sera disponible dès mercredi 14 septembre 2016. Edité chez Marabout, il est le fruit de longues heures de réflexion, d’écriture, de réécriture, de doutes mais aussi de convictions, afin de partager notre passion avec le plus grand nombre.

Mais pas que. Si l’ouvrage est accessible aux néophytes, des pages “expert” dotées d’outils inédits sauront, nous l’espérons, formaliser les techniques employées par les baristas professionnels. Vous n’avez plus d’excuses pour ne pas réussir les meilleurs espresso, cappuccino et café filtre à la maison.

Brewers Cup : Chung-Leng Tran champion de France de café filtre !

La première édition de la Brewers Cup s’est tenue le dernier jour du café éphémère Fricote Frog Fight, à l’Imprimerie.

Fricote Frog Fight Café

Le Do It Yourself permettait d’apprendre à préparer son café avec la méthode lente de son choix, pour 2€.

Les candidats qui s’entraînaient étaient visibles de l’extérieur.

Les cafés des sponsors étaient disponibles à la vente.

Nicolas Clerc de Télescope.

Le service imposé

Le premier tour, appelé service imposé, consistait à extraire le meilleur café possible, avec pour contrainte d’employer un café inconnu (Sandona de Colombie) et identique pour tous les compétiteurs. Le choix de la méthode douce était libre, le Dripper Hario V60 a fait l’unanimité.

Durant le service imposé, les juges étaient invités à ne pas observer le travail des candidats : seul le résultat sensoriel était noté.

Le service libre

Le service libre permettait aux participants d’utiliser leur propre café, avec une présentation orale. J’ai choisi de faire déguster un café Ethiopien naturel, torréfié par le maître torréfacteur Stéphane Cataldi : un Sidamo Shakiso, aux arômes de fraise. Comme tous les compétiteurs, hormis Sadry qui a préféré l’aeropress, j’ai opté pour le Dripper V60, pour son parfait équilibre entre préservation des arômes, corps et tasse clean.

Sadry de Café Mokxa, a utilisé l’aeropress et un café lavé Ethiopien Sidamo Kebado pour le service libre.

Chung-Leng au service libre.

Annonce des résultats

Les juges : Jeff Verellen, champion du monde d’aeropress, Talor Browne de Coutume et Frédéric Poirier de Mahlkönig.

Et le champion de France est Chung-Leng Tran ! Avec une prestation entièrement en anglais et un magnifique café lavé du Rwanda Kayumbu, Cup Of Excellence lot 7, torréfié par Stéphane Cataldi. Chung-Leng représentera la France pour le championnat du monde qui se tiendra à Vienne, du 13 au 15 juin prochain.

Annonce du Champion : Chung-Leng !

Quand à moi, je décroche le titre de vice-champion de France et Pierre-Jacques Antiao termine troisième.

On ne pouvait pas rêver meilleur scénario : sur les deux premières marches du podium, deux Baristi qui se sont entraînés ensemble, et doublé des cafés de notre ami commun Stéphane Cataldi 😉

Le podium de la Brewers Cup : Pierre-Jacques Antiao, Chung-Leng Tran et Sébastien Racineux.

Le gagnant servant son Rwanda Kayumbu au public du Fricote Frog Fight Café.

Un grand merci au Frog Fight, qui a eu l’audace d’organiser cette première Brewers Cup française, à Fricote, à Madison la chef d’orchestre du championnat, à l’irremplaçable Alex Pernici, ainsi qu’aux bénévoles. Bravo aux compétiteurs qui n’ont pas démérité. Et un grand bravo et bonne chance à Chung-Leng qui représentera le café à la française !

Entraînement à la Brewers Cup

Troisième entraînement dans le labo d’espressologie, pour la Brewers Cup qui se tiendra du 26 au 28 mai prochain. Chung-Leng et moi-même avons la chance d’être sponsorisé par le meilleur torréfacteur de France 2010, Stéphane Cataldi.

Beaucoup de cafés à déguster : on ne fait pas un métier facile… 

Thermomètre, balance de précision, les outils indispensables pour un café de qualité.

Au programme, dégustations de différentes origines, en cafetière à piston et Dripper. Recherche des paramètres optimaux (grammage, mouture, température) de manière subjective, grâce au palais, mais aussi de façon scientifique à l’aide d’un réfractomètre VST. Cet outil de mesure permet de quantifier le total des solides dissous (TDS), c’est à dire le taux d’extraction. Cela permet de cadrer ses réglages afin de s’éloigner des sous et surextraction.

Le réfractomètre VST et son logiciel d’analyse forment un excellent outil de cadrage.